Article R131-4 du Code Pénal

Lorsque le condamné est titulaire d’un permis de conduire, l’agent de l’autorité chargé de l’exécution de la décision lui remet, en échange de ce permis, un certificat établi par le greffier de la juridiction. Ce certificat mentionne : 1° La date de la décision, la juridiction qui l’a prononcée et la durée de l’interdiction de conduire ; 2° Les nom, prénoms, date et lieu de naissance, profession et domicile de l’intéressé ; 3° Les références du permis de conduire ainsi que les diverses indications qui y sont portées, y compris éventuellement les limitations et restrictions de validité qu’il comporte ; 4° La ou les catégories de véhicules pour lesquelles le permis de conduire cesse d’être valable. Le certificat doit comporter, en outre, une photographie récente du condamné et indiquer qu’il vaut, notamment au regard des articles R. 221-1-1 à R. 221-3 du nouveau code de la route, justification du droit de conduire, à l’exception de la ou des catégories de véhicules pour lesquelles la juridiction a prononcé l’interdiction de conduire. A l’issue de la période d’interdiction, le permis de conduire est restitué au condamné par le greffier de la juridiction contre remise du certificat.

Cité par :

Références :

  • Modifié par Décret n°2017-198 du 16 février 2017 – art. 2

Ce site est présenté à titre purement indicatif. Il ne s'agit pas du site officiel mais d'une initiation cherchant à faciliter la compréhension du code pénal en ayant un accès facile aux liens entre les articles. Ce site s'adresse à des professionnels uniquement. Utilisez le site officiel pour avoir une information sûre.